Le Card Sharing coûterait un demi-million d’abonnés à Canal+

canal-plus

C’est à l’occasion d’une affaire de “Card Sharing” jugée au tribunal de d’Avesnes-sur-Helpe dans le Nord que l’on peut mesurer le préjudice pour le groupe Canal+ causé par le piratage de ses chaînes et bouquets en France.

Les faits remontent à l’année 2010 mais n’ont été jugés que la semaine dernière. Un abonné français à Canal+/Canalsat se serait fournit en Belgique pour lui, des proches et des amis, en matériel pour suivre les programmes des chaînes payantes sans s’acquitter de l’abonnement. Le procureur n’a requis que du sursis.

Le jugement sera rendu à la fin du mois.Selon un avocat qui représente le groupe Canal+ dans cette affaire, dont les propos ont été recueillit par le quotidien La Voix du Nord, « Les techniques comme le card-sharing ou autres font perdre 500 000 abonnés à Canal+ ». Un phénomène que le groupe Canal+ prendrait au sérieux.

Le Card Sharing est une technique de partage des droits d’abonnement par Internet entre terminaux modifiés. Les terminaux modifiés se connectent à un serveur qui diffuse et partage en continu les droits d’accès aux chaînes présents sur une carte d’abonné en cours de validité. Ainsi, des pirates revendent un seul et unique abonnement à des milliers de personnes. Rappelons que le contournement des droits d’accès à la télévision payante est illégal en France.



This post has been seen 552 times.